Témoignage du Club francophone d’Edjmiadzine

Expérimentations menées au Club francophone d’Edjmiadzine durant le mois d’avril 2016.

Date: 13 avril, 20 avril, 28 avril 2016
Nombre d’élèves: 17
Classe: (15-23 ans)
Lieu: Club francophone d’Edjmiadzine
Durée: 1h 30m

Activité 1. Dire en différentes langue “Bonjour”, et si possible écrire en différents alphabets
Les membres ont écrit en 9 langues, et ils ont utilisé 3 alphabets différents.

Activité 2. La langue vivante
On a essayé de donner la définition de l’expression “La langue vivante”, suite à une courte discussion, l’animatrice (Lilit Amian) a dessiné un tableau avec les titres suivants:

  1. Les mots que mes grands-parents parlent mais je ne comprends pas.
  2. Les mots que je utilise mais mes grands-parents ne comprennent pas.
  3. Les mots que j’utilise avec mes amis, mais les mêmes mots, je les utilise autrement.
  4. Les dialectes arméniens.

Le tableau nous a aidés à définir ’’La langue vivante’’, ’’la langue ouverte’’ pour accepter et ’’la langue gentille’’ pour donner. Les jeunes ont également découvert les mots voyageurs, qui existent dans toutes les langues, nous utilisons des mots sans savoir de quel pays ils nous arrivent.

Activité 3. Travail sur la sonorité des mots
Sur le tableau on a écrit dix mots français, les jeunes ont défini les mots. C’était les mots : lac, vivant, pêche, palais, farine, loup, ours, haïr, malheureux, exister.
En donnant les définitions des mots, les élèves les comparaient avec l’arménien et cherchaient les significations dans les dictionnaires.

Activité 4. Débat. L’existence d’une seule langue au monde, aiderait à vivre sans conflits
La majorité a été contre l’existence d’une langue dans le monde. Les arguments sont ci-dessous :

  1. En Ukraine on parle la même langue, mais cela n’empêche pas d’avoir un grand conflit, donc la langue ne joue pas le rôle principal.
  2. Si tous parlent la même langue, nous perdrons la diversité des cultures, car dans chaque langue il y a des mots qui n’existent pas dans d’autres langues, et ceci forme la beauté de chaque langue.

Deux personnes étaient pour une seule langue avec les arguments suivants:

    1. A l’époque les gens ne parlaient qu’une seule langue et ils ont décidé de construire la tour de Babel. Ils se comprenaient. Ils avaient de grands succès et voulaient s’approcher de Dieu et devenir comme Lui. Dieu a confondu leurs langues et a mis fin à leurs ambitions.
    2. Nous croyons que si nous parlons la même langue, nous habiterons sans guerre et sans conflit, et nous allons nous concentrer plus sur l’éducation, l’art, les sciences … et cette langue unique doit être l’arménien.
    3. Une personne était en doute, elle voulait un monde en paix mais en même temps a voulu garder l’individualité et la culture de chaque peuple.

Activité 5. Les langues parlées dans ma famille
Les membres du club se sont mis en trois groupes. Chaque groupe a eu pour tâche de présenter des langues parlées dans sa famille et il l’a montré à l’aide de l’image.

      1. Le Premier groupe a présenté les langues parlées dans leurs familles avec un train. Chaque camionnage représente la langue et dans chaque camionnage il y a des fenêtres, donc les langues des générations.
      2. Le deuxième groupe a présenté les langues par un système solaire. Le soleil représente la langue arménienne, et les planètes autour le soleil sont les langues parlées dans la famille.
      3. Le troisième groupe a présenté les langues, en dessinant un arbre.

Activité 6 : Trouver l’objet (Activité sur les « Objets Culturels Non Identifiés »)
L’animatrice a donné en cachette à chaque groupe un petit objet. Chaque groupe a d’abord décrit l’objet sans le nommer. Après, les groupes ont échangé leurs papiers. Sur la base de la description reçue chaque groupe devait écrire une histoire. Voici l’exemple :

Objet – Bougie en forme de bouffon
Description : Nous avons un petit article. Il est en cire, multicolore car on voit sur l’article les couleurs rouge, noir, jaune, blanc. L’objet est long. Il est très beau. On peut l’utiliser pour un anniversaire. Je peux employer cet article pour un anniversaire. Il a l’air un peu drôle.

Texte produit : « Il était une fois un garçon. Il a décidé d’offrir à sa grand-mère une tarte avec des bougies multicolores. Il a acheté des bougies rouge, noire, jaune, blanche, parce qu’il aimait ces couleurs. C’était l’anniversaire de sa grand-mère. Quand elle a vu la tarte, elle a soufflé les bougies et elle était très contente. »

Activité 7: Raconter des contes en utilisant des dessins
Les membres du club ont choisi le conte “Le chaperon rouge”.
Ils ont dessiné les scènes du conte, ensuite ils ont présenté le conte, en utilisant les dessins qu’ils avaient faits. Cette activité était très intéressante et a beaucoup plus aux jeunes apprenants de français.

Chaque activité trouvait un grand accueil et intérêt parmi les membres du club et ils attendaient avec impatience le cours suivant pour découvrir de nouvelles activités aussi intéressantes et enrichissantes tant sur le plan linguistique que culturel. Ces activités aident les jeunes à se découvrir, se réaliser, s’exprimer, créer et apprendre.