Formations à Madagascar – 6e Forum international des Caravanes des dix mots

En novembre 2016, lors du 6ème Forum international des Caravanes des dix mots à Antananarivo (Madagascar), 30 acteurs du milieu éducatif et culturel ont été formés aux outils d’Onésime !

Le Forum international des Caravanes des dix mots se déroule tous les deux ans dans le cadre environnemental du Sommet de la Francophonie. Des porteurs de projets de Caravane des dix mots et des artistes se donnent rendez-vous pour une programmation dense : ateliers artistiques, échanges de pratiques, formations, projections et événements dans l’espace public. L’édition 2016 a reçu le prix de la diversité culturelle attribué par la Coalition pour la diversité culturelle. Une belle récompense pour la vision alternative de la francophonie que la Caravane des dix mots promeut à travers ses actions !

Parmi les temps forts de ces rencontres, les formations ont donné lieu à des échanges riches entre les différents acteurs qui travaillent dans des contextes linguistiques très différents : Égypte, Côte d’Ivoire, Union des Comores, Yukon et Nouveau-Brunswick (Canada), Bretagne (France) ou République Tchèque par exemple.
Ainsi, les artistes et les porteurs de projets de Caravane des dix mots se sont réunis au campus numérique de l’AUF de l’Océan Indien pour expérimenter les outils d’Onésime et explorer les thématiques de la plateforme. Dans tous les territoires représentés, le besoin est réel de disposer de ces outils spécifiques pour aborder les questions de francophonie et de diversité culturelle avec des publics tels que les enfants, les jeunes ou encore les professionnels. Chacun a su apporter un point de vue très enrichissant sur la pluralité des langues parlées sur son territoire et son rapport très spécifique à cette diversité.

Par la suite, Dominique Razafindratsimba, sociolinguiste à l’université d’Antananarivo, a apporté des éclairages sur les enjeux sociolinguistiques à l’échelle d’un territoire, en particulier les représentations attachées aux langues et à leurs usages. Des moments intéressants pour aborder la part d’intime liée aux langues.

Paroles de Caravaniers
Riama Moussa – Union des Comores

« J’ai eu le sentiment de comprendre très clairement les liens entre approche linguistique et artistique lors de ce Forum. Je vais avoir des arguments pour convaincre ! »

Les éducateurs de l’ONG Graines de Bitume basée à Antananarivo ont également travaillé une demi-journée sur les enjeux linguistiques propres à leur territoire et à leur public d’enfants défavorisés . Les échanges se sont concentrés sur le lien entre le malagasy, langue maternelle des enfants, et le français, langue de scolarisation. Une prise de recul importante sur les pratiques de chacun pour faire des ponts entre les deux langues ! Nous avons également travaillé sur la diversité des espaces francophones et ainsi discuté de la nécessité d’ouvrir des perspectives quant à l’appropriation de cet espace d’imaginaire et d’action qu’est la francophonie.

Crédit photo – Adam Heyns

L’équipe Onésime.