Lancement de la plateforme Onésime au théâtre Le Tarmac à Paris !

La Caravane des dix mots a inauguré la plateforme Onésime le 18 mai au théâtre Le Tarmac à Paris. L’occasion de rencontrer les réseaux des professionnels de l’éducation et de renforcer les liens avec les partenaires du projet Onésime !

En partenariat avec RFI et Le Tarmac, la scène francophone internationale, l’équipe de la Caravane des dix mots a eu le plaisir de présenter, le jeudi 18 mai 2017, son projet éducatif et sa plateforme numérique. Le président, Thierry Auzer, a tout d’abord rappelé les valeurs et les actions de l’association autour de la francophonie et la diversité culturelle, depuis 2003. Un film d’animation, réalisé par la Caravane des dix mots sur les enjeux de l’action culturelle pour la maîtrise de la langue a permis d’illustrer l’engagement de la structure pour une approche artistique de la langue française, outil de cohésion sociale.

Puis, Emilie Georget, la directrice de la Caravane des dix mots, a introduit les origines du projet éducatif Onésime, explicité la phase pilote et fait part des retours des enseignants à la suite de ces premières interventions. A travers un reportage vidéo dans une classe de 4ème, l’enseignante de français Cécile Maurin a témoigné de l’importance d’aborder la langue française du point de vue culturel alors que c’est généralement l’apprentissage de la grammaire et de l’orthographe qui prime. En effet, l’approche Onésime a permis de reconnaître les onze langues parlées dans sa classe et d’ouvrir le débat sur les langues.

L’enjeu, l’a rappelé Emilie Georget, est aussi de permettre à tous les acteurs de l’éducation formelle et non-formelle de s’approprier les outils proposés par la plateforme. Pour répondre à cet objectif d’essaimage à long-terme, Onésime propose des formations à la demande pour expérimenter les activités et en créer de nouvelles.

Enfin, Adèle Blin, chargée de projet éducatif, a navigué sur les différents espaces de la plateforme numérique – Activités, Ressources, Actualités – qui était projetée sur le mur de la salle de spectacle. Adèle a aussi insisté sur l’aspect collaboratif d’Onésime : sur la plateforme, chacun peut partager ses retours d’expériences, ses propres fiches activités et ressources.

La soirée s’est terminée autour d’un apéritif par des échanges passionnants avec les invités, membres de réseaux clés dans le monde de l’éducation et des partenaires du projet Onésime.

Merci à nos partenaires : RFI, l’Institut Français, la DGLFLF, la FIPF d’avoir été présents !

Raconte-moi tes langues ! à l’EPIDE de Belfort

Le 18 mai 2017, le centre EPIDE (Etablissement pour l’insertion dans l’emploi) de Belfort a ouvert ses portes à Onésime pour une demi-journée d’intervention auprès d’une dizaine de jeunes entre 18 et 25 ans. Cet établissement a pour mission première d’inscrire des volontaires éloignés de l’emploi dans une dynamique positive d’insertion. Les activités ont permis de questionner le rapport de chacun avec sa ou ses langues. Des relations et des parcours très divers !

Le ressenti et le vécu des jeunes étaient au centre de cette intervention. L’activité « Raconte-moi tes langues » a permis à chacun de s’exprimer sur quatre affirmations relatives aux langues :

  • Les langues que je parle
  • Les langues que j’aimerais apprendre
  • Mon mot ou mon expression préféré
  • Les difficultés que j’ai rencontrées à cause de ma/mes langue(s) ou de ma façon de parler

Certains n’ont pas eu peur de se dévoiler aux autres et de commenter leurs réponses. Le groupe s’est aperçu de la grande diversité de langues parlées et de l’enthousiasme certain pour en apprendre de nouvelles. Les uns souhaitent apprendre le portugais ou le flamand pour se rapprocher des membres de leur famille ; une autre, fan de mangas, aimerait maîtriser le japonais pour regarder des animes en version originale. Les anecdotes et les souvenirs ont servi de point de départ à des échanges passionnants sur les multiples raisons qui nous poussent à apprendre des langues. La discussion a aussi permis d’aborder la perception des langues, de leurs usages et des enjeux de dé-stigmatisation.

Dans un second temps, les participants se sont penchés sur les conflits liés aux langues à travers une activité de théâtre-forum. Cette technique de théâtre mise au point par le brésilien Augusto Boal invite les membres du public à intervenir dans la scène pour influer sur l’intrigue. Les volontaires ont imaginé des saynètes sur des situations de conflit liées aux langues. Pour dénouer les conflits, les jeunes ont bien souvent proposé de renverser les situations de dominant/dominé et ont également utilisé l’humour pour désamorcer certaines situations. Par cet exercice, ils ont véritablement pris conscience des problèmes de discrimination engendrés par un accent, un bégaiement ou un registre de langage inadapté.

La fin d’après-midi s’est terminée sur une très bonne note pour les jeunes, puisque certains demandaient à prolonger l’intervention. Elle aura permis de débattre sur des sujets de société, comme la discrimination à l’embauche et d’évoquer l’importance du patrimoine linguistique dans la construction des identités.

 

L’équipe Onésime.

 

Formation interprofessionnelle à Tarare (France)

Première formation de l’année 2017 ! Durant trois demi-journées, une vingtaine de professionnels de l’éducation de la municipalité de Tarare (France) ont travaillé ensemble sur les enjeux linguistiques de leur territoire en lien avec leurs missions éducatives.

Cette formation s’adressait à divers acteurs éducatifs du territoire de Tarare : animateurs des temps périscolaires, référents de différentes tranches d‘âges, enseignants et personnels du centre de loisirs.

Le premier après-midi a permis d’ouvrir des espaces de paroles concernant la relation que chacun entretient avec sa ou ses langue(s) et les langues en général. Une biographie langagière dans l’espace, un débat mouvant : les outils participatifs utilisés ont permis de faire des langues un objet de réflexion. Ensuite, les participants ont découvert Onésime : le fonctionnement de la plateforme, les thématiques et les activités proposées. Ils ont travaillé à l’élaboration d’un projet commun entre les différents espaces éducatifs où évoluent les enfants. Depuis l’intégration de la dimension linguistique à des projets existants jusqu’aux réflexions concernant des postures professionnels communes vis à vis des langues du territoires, chacun a pu réfléchir aux manières de travailler ensemble.

L’intervention de Jean-Luc Vidalenc, animateur formateur au CASNAV (Centre académique pour la scolarisation des enfants allophones nouvellement arrivés et des enfants issus de familles itinérantes et de voyageurs) du rectorat de Lyon portait sur l’éveil aux langues, l’accueil des langues des enfants et les ponts qui peuvent se construire entre les langues de la maison et la langue de l’école.

Le bilan est très positif, les professionnels ont indiqué avoir de nouvelles perspectives concernant l’inclusion des thématiques traitées dans les prochains projets ! Également, les participants ont souligné l’intérêt d’avoir une formation inter-catégorielle afin de réfléchir ensemble aux enjeux linguistiques et de construire un discours partagé sur ces questions auprès de leurs publics.

 

L’équipe Onésime

Formations à Madagascar – 6e Forum international des Caravanes des dix mots

En novembre 2016, lors du 6ème Forum international des Caravanes des dix mots à Antananarivo (Madagascar), 30 acteurs du milieu éducatif et culturel ont été formés aux outils d’Onésime !

Le Forum international des Caravanes des dix mots se déroule tous les deux ans dans le cadre environnemental du Sommet de la Francophonie. Des porteurs de projets de Caravane des dix mots et des artistes se donnent rendez-vous pour une programmation dense : ateliers artistiques, échanges de pratiques, formations, projections et événements dans l’espace public. L’édition 2016 a reçu le prix de la diversité culturelle attribué par la Coalition pour la diversité culturelle. Une belle récompense pour la vision alternative de la francophonie que la Caravane des dix mots promeut à travers ses actions !

Parmi les temps forts de ces rencontres, les formations ont donné lieu à des échanges riches entre les différents acteurs qui travaillent dans des contextes linguistiques très différents : Égypte, Côte d’Ivoire, Union des Comores, Yukon et Nouveau-Brunswick (Canada), Bretagne (France) ou République Tchèque par exemple.
Ainsi, les artistes et les porteurs de projets de Caravane des dix mots se sont réunis au campus numérique de l’AUF de l’Océan Indien pour expérimenter les outils d’Onésime et explorer les thématiques de la plateforme. Dans tous les territoires représentés, le besoin est réel de disposer de ces outils spécifiques pour aborder les questions de francophonie et de diversité culturelle avec des publics tels que les enfants, les jeunes ou encore les professionnels. Chacun a su apporter un point de vue très enrichissant sur la pluralité des langues parlées sur son territoire et son rapport très spécifique à cette diversité.

Par la suite, Dominique Razafindratsimba, sociolinguiste à l’université d’Antananarivo, a apporté des éclairages sur les enjeux sociolinguistiques à l’échelle d’un territoire, en particulier les représentations attachées aux langues et à leurs usages. Des moments intéressants pour aborder la part d’intime liée aux langues.

Paroles de Caravaniers
Riama Moussa – Union des Comores

« J’ai eu le sentiment de comprendre très clairement les liens entre approche linguistique et artistique lors de ce Forum. Je vais avoir des arguments pour convaincre ! »

Les éducateurs de l’ONG Graines de Bitume basée à Antananarivo ont également travaillé une demi-journée sur les enjeux linguistiques propres à leur territoire et à leur public d’enfants défavorisés . Les échanges se sont concentrés sur le lien entre le malagasy, langue maternelle des enfants, et le français, langue de scolarisation. Une prise de recul importante sur les pratiques de chacun pour faire des ponts entre les deux langues ! Nous avons également travaillé sur la diversité des espaces francophones et ainsi discuté de la nécessité d’ouvrir des perspectives quant à l’appropriation de cet espace d’imaginaire et d’action qu’est la francophonie.

Crédit photo – Adam Heyns

L’équipe Onésime.

Première présentation de la plateforme Onésime à Liège !

A l’occasion du Congrès mondial des professeurs de français de la Fédération Internationale des Professeurs de Français (FIPF) qui se tenait du 14 au 21 juillet 2016 à Liège, la Caravane des dix mots a présenté sa nouvelle plateforme numérique à destination des professionnels de l’éducation.

Le samedi 16 juillet à 16h, la présentation de la nouvelle plateforme numérique Onésime s’est déroulée dans l’espace de la FIPF. Destinée aux professionnels de l’éducation du français et en français, cette plateforme propose un véritable espace de partage d’activités et de ressources pour sensibiliser les jeunes et les apprenants du français à la francophonie et à la diversité culturelle. Devant un parterre d’enseignants et d’experts de la langue française, le Président de la Caravane des dix mots, Thierry Auzer, ainsi que la directrice, Emilie Georget, ont présenté les différentes interfaces de la plateforme.

A cette occasion, le Délégué général à la langue française et aux langues de France, Loïc Depecker, s’est exprimé afin de décrire le travail effectué par la Caravane des dix mots depuis maintenant plus de dix années. Afin de célébrer cette présentation d’Onésime, un verre de l’amitié a été offert aux différentes personnes présentes afin de partager un moment convivial d’échanges et de discussions autour de la langue française et de ses usages !
Nous comptons sur vous pour faire vivre cette plateforme, alors longue vie à Onésime !

L’équipe Onésime

Les 25 premiers explorateurs d’Onésime sont arméniens !

Lancement des expérimentations et formations à Erevan (Arménie) les 8 et 9 avril 2016 en partenariat avec l’Association Arménienne des Enseignants de Français, les clubs francophones SPFA de la Caravane des dix mots en Arménie et l’Alliance française d’Arménie.

Les 8 et 9 avril 2016 à Erevan, se sont réunis différents professionnels du Français Langue Étrangère : enseignants du système scolaire public arménien (primaire, secondaire, classes bilingues, français renforcé) et enseignants des clubs francophones SPFA. Les vingt-cinq participantes provenaient de différentes villes de tout le territoire arménien : de Gumri à Edjmiatzine en passant par Stepanavan.
Cette formation, rendue possible grâce au soutien de la Fédération Internationale des Professeurs de Français via son Fonds d’Innovation Pédagogique,, a marqué le lancement des expérimentations de la plateforme pédagogique “Onésime” en Arménie. Outil innovant, cette plateforme sera expérimentée dans de nombreux pays (France, Belgique, Tunisie, Egypte) avant d’être lancée officiellement au niveau international lors du Congrès mondial de la FIPF à Liège en juillet 2016. Les enseignants arméniens sont pilotes dans l’expérimentation de ce nouvel outil numérique pour partager leurs activités et leurs expériences avec les autres professeurs de français du monde entier.

Onésime souhaite ainsi favoriser l’appropriation des outils et des démarches par les professionnels de l’éducation au français qui pourront ainsi les adapter à leurs contextes spécifiques. L’intérêt de mêler les différentes cultures professionnelles est de bénéficier des approches complémentaires des participants qui s’enrichissent mutuellement de cet échange.
Cette formation a eu pour but de proposer une approche pédagogique valorisant la dimension culturelle de la langue française ainsi qu’une approche multipolaire de la francophonie. Grâce à la réflexion sur la diversité et le respect des droits culturels, cette formation donne aux participants les clés pour explorer pleinement le potentiel d’ouverture de la diversité culturelle de la francophonie auprès de leurs apprenants dans le cadre de l’enseignement du français langue étrangère.
Annemarie Dinvaut, maître de conférences en Sciences du Langage à l’Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse en France, a accompagné l’équipe de la Caravane des dix mots, composée d’Emilie Georget et d’Adèle Blin, en tant que spécialiste de didactique des langues et de l’interculturel. Elle a ainsi complété la prise en main des outils d’Onésime par une approche sur les différents patrimoines culturels francophones via la littérature et la musique et a également mis en avant la diversité linguistique du groupe grâce à une activité d’arts plastiques.
Merci à la Fédération Internationale des Professeurs de Français d’avoir soutenu ce projet de formation et bienvenue aux heureux premiers explorateurs!

 

L’équipe Onésime